Pour les palaces, hôtels de tourisme, résidences de tourisme, meublés de tourisme, villages de vacances, chambres d’hôtes, aires de camping-cars, et tous les autres établissements présentant des caractéristiques de classement touristiques équivalentes

 

La taxe de séjour au réel est payée par le vacancier au lieu d'hébergement ou au site internet ayant servi à sa réservation, selon le nombre de nuitées de son séjour et selon la catégorie de l'hébergement. Le montant de l'ensemble des taxes de séjour collectées par les hôteliers, propriétaires et logeurs, sont ensuite reversés à la communauté de communes à la fin de la période dite de perception (cf. agenda taxe de séjour au réel 2017).

Si l’hébergeur passe par un site internet  type Gites de France par exemple, il peut directement l’informer du montant de la taxe de séjour afin que le tarif de cette dernière puisse être signalé au client. Le paiement de la taxe de séjour se fera donc directement au moment du paiement sur internet et l’hébergeur n’aura donc qu’à enregistrer le montant qui aura été versé ainsi que le nombre de nuitées.

Attention à la définition du mot « nuitée » qui est : « Nombre total de nuits passées par les clients dans un établissement ; deux personnes séjournant trois nuits dans un hôtel comptent ainsi pour six nuitées de même que six personnes ne séjournant qu'une nuit. ». Source INSEE

 

Vous pouvez télécharger ici tous les documents concernant la taxe de séjour au réel :

- Guide de la Taxe de Séjour au Réel

- Délibération du Conseil Communautaire

- Agenda taxe de séjour au réel 2017